A la découverte du Pays Guerlédan - Argoat

Lac de Guerlédan - Tourisme en Centre Bretagne

A la découverte du Pays Guerlédan - Argoat

Galerie

Les landes de Liscuis.

  • Entrée circuit randonné Allée couverte de Liscuis
  • Carte circuit randonné  de Liscuis
  • Carte circuit randonné  de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Allées couvertes de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Vue de Bon repos depuis les landes de liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Vue de Bon repos depuis les landes de liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • vue panoramique des landes de Liscuis
  • vue panoramique des landes de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
  • Lande de Liscuis
Les mystères de Liscuis

Situées sur une crête schisteuse, les landes de Liscuis forcent l’admiration par leur beauté sauvage et
mystérieuse. On imagine ce paysage jailli de caprices telluriques remontant à des temps immémoriaux ; on
le découvre apaisé, offert et envoûtant.

Ces landes sont une ode à la patience, une leçon d’humilité face au temps qui passe. Car il aura fallu à la nature un chapelet de siècles pour
parfaire ce mariage entre la rudesse des roches et l’apparente fragilité de la végétation, pour agencer ces parterres de mousses, d’ajoncs, de genêts, de fougères et de bruyères, où vous découvrirez la blanche silène maritime et le millepertuis à feuille de linaire, avec ses fleurs jaunes. Ce millepertuis qui, à n’en pas douter, attira jadis druides, sorciers et guérisseurs venus récolter ici le “chasse-diable” (son autre nom) aux vertus médicinales avérées.
Le sentier qui longe la crête vous réserve d’autres surprises. Encore fréquentées aux dires de certains par des korrigans et des cluricanes, trois allées couvertes vous ramèneront 6 000 ans en arrière, en ces temps où, à la force de leur foi,des hommes ont soulevé d’impressionnants blocs de schiste pour honorer leurs morts. Quels chefs, quels grands prêtres reposent sous ces monuments funéraires?
Enfin,situées à 120 mètres en surplomb de la vallée, les landes offrent un panorama imprenable sur la forêt de Quénécan,l’abbaye de Bon-Repos et les magnifiques gorges du Daoulas. Une invitation à d’autres découvertes…

Les allées couvertes du Liscuis,
Les archéologues considèrent que ces trois superbes sépultures mégalithiques représentent l’un des plus beaux exemplaires armoricains.
La tombe en « V » datée du 4e millénaire : Dans ces monuments, la chambre où était disposés les corps des défunts se situe dans le prolongement de l’accès et la distinction entre ces deux parties est indécise, la chambre résultant d’un agrandissement progressif de l’accès. Seule une petite dalle implantée en travers de la galerie mégalithique marque parfois la limite entre les deux parties.
Les allées couvertes : Très semblables aux sépultures en « V » plus anciennes, elles diffèrent toutefois par quelques détails architecturaux. La chambre garde une largeur quasi-constante de bout en bout et elle est séparée du vestibule d’accès par une dalle qui ne ménage qu’un accès très étroit. Les Côtes d’Armor possèdent une bonne quarantaine de ces allées couvertes, avec évidemment une certaine diversité morphologique.
Dans les landes du Liscuis, deux allées couvertes avoisinent la tombe en « V » déjà citée, ce qui facilite les comparaisons. La dalle qui ferme le vestibule est percée d’une petite échancrure à la base. Cette « chatière », tout juste suffisante pour qu’on puisse s’y faufiler ou y glisser un corps, était fermée par une plaque de schiste ajustée. Les fouilles l’ont d’ailleurs retrouvée encore en place. (Extrait des textes écrits par l’archéologue Charles-Tanguy LE ROUX).
Leur situation sur les hauteurs des landes du Liscuis, vous offre un magnifique panorama sur le canal de Nantes à Brest et les gorges du Daoulas.

Pour s’y rendre:
Les landes de Liscuis sont situées sur la commune de Laniscat,près de Gouarec. L’accès le plus direct se fait à partir de l’Abbaye de Bon Repos, à Saint-Gelven.
Les marcheurs plus aguerris peuvent aussi emprunter le GR 37 à partir de Rosquelfen (commune de Laniscat), près de la chapelle

Emplacement